Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la famille Raibaud en images
  • Le blog de la famille Raibaud en images
  • : L'escalade, la cuisine, le soleil de la côte d'azur... en photo ! Simon Raibaud, Jean Raibaud, Martine Raibaud et Jean-Claude Raibaud vous présentent leurs loisirs en image.
  • Contact

Recherche

Nous contacter

27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 14:43

Ca fait trop longtemps que je veux tester le matos de bivouac que j'ai acquis. Ma santé ne s'améliore pas, mais j'ai trouvé un subterfuge pour palier à mon incapacité (en même temps, j'ai besoin, paradoxalement, de fabriquer des globules rouges...). Direction le col de la Bonette !

Le sommet à 2860m est un peu trop austère et trop fréquenté en cette saison. Je vais opter pour le pied de la cime des trois Serrières, vers les blockhaus au centre de l'image.

On a fait pire comme cadre.

Voici mon abri de bivouac. Une gogo élite (avec arceau gonflable) pour laquelle j'ai (fort heureusement vu la nuit qui m'attend) rajouter l'ensemble des haubans et changé les sardines par des Mini-Groundhog de MSR plus légères. Le poids de l'ensemble est de 757 gr !

Mon matelas est un Thermarest Neo Air Xlite, il pèse 340 gr. 

Mon duvet, un Valandré Mirage pesé à 773 gr. Tout ça mis dans un sac à dos Osprey Exos 58, pesé à 1090gr. A cette liste, je rajoute une frontale, un Camlback plein, une doudoune et une goretex légère, polaire, gants, bonnet, réchaud, briquet, casserole, cuillère, couteau, PQ, kleenex, médocs et lyophilisés (plat et dessert, petit-déjeuner). L'ensemble pesé à 7,639 kg, auquel je rajoute le matos photo en fonction de ce que j'envisage et là, ça fait très mal !!!!

Installé ! Heureusement que j'ai trouvé cette petite cuvette, parce qu'un vent très fort souffle méchamment.

Je me suis mis dans l'axe du Viso (ici on peut envisager que le poids du sac c'est encore alourdi).

Petit panorama alentour au 800mm. Je ne peux pas marcher et gravir ces sommets, mais pourquoi ne pas les contempler...

Etonnant.

Aurais-je mal choisi mon jour ?

Une petite astuce bricolée par le Géotrouvetout d'Alticoop : Le piquet arrière, qui maintient la toile sans contact avec le duvet. (compris dans le poids annoncé)

A table ! Ca pèle...

Ca arrive par l'arrière... Mais c'est beau !

Très correctement installé. Bien isolé du sol, dans un bon duvet, les éléments peuvent se déchainer...

Se réveiller en pleine nuit, ce n'est pas difficile, quand le vent vous fait vous croire au milieu de l'atlantique nord...

Pas besoin de retendre les haubans. L'ombre de la Bonette.

Il y a une nouvelle étoile qui brille cette nuit dans ce ciel incroyable. J'ai l'impression que si je tendais le bras, je pourrais les toucher...

Mais la terre continue de tourner...

Après une nuit bien mouvementée, une lueur me fait ouvrir mon abri. Il faut sortir profiter encore.

Tada !

Un nouveau jour se prépare.

 

Pourquoi devrais-je me passer de ce spectacle ?

 

Ce moment sera furtif, je déclenche frénétiquement.

Sous la cime de la Bonette, encore vierge des touristes de la journée.

Et voilà. Les lumière ternissent.

Petit-déjeuner.

Laisser sécher le matos mouillé par la condensation avant de plier bagages.

Plus rien à faire ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude RAIBAUD - dans Randonnée pédestre
commenter cet article

commentaires